RSS

LETTRE À MON DÉPUTÉ

01 Jun

Monsieur                                                                                         3 juin, 2013

L’année dernière vous m’avez ecrit pour me dire que vous vous opposiez à mon analyse de la situation en France concernant la taille de l’état. Depuis, cela va encore pire que jamais, alors je me demande si vous avez changé d’avis? Quelle est votre opinion sur les points suivants?

Le Budget: Aucun gouvernement français n’ait présenté un budget équilibré depuis 1974. Autrement dit, la France dépense plus que ses revenus depuis près de 40 ans. Vous ne trouvez pas cela extraordinaire?

Résultat: le pays est extrêmement endetté, ce qui est la faute de l’élite politique, pas des citoyens, qui pourtant en paient le prix. Vous avez augmenté les impôts que vous m’exigez pour payer vos erreurs et votre incompétence (je parle de l’élite politique française de gauche et droite également). Le coup magnifique de doubler d’un seul coup de 15 à 30 ans la période d’exonération de la taxe des plus-valus sur sa maison principale était spécialement génial. Merci.

L‘état: La part de l’état dans le PIB s’approche de 60%, loin au-dessus de la grande majorité des autres pays développés. Tous les commentateurs insistent que c’est trop, et la preuve est dans l’endettement, la perte du pouvoir d’achat et de compétitivité et donc le chômage.

Les impôts: Pour payer tout cela, la France est – selon certains calculs – l’un des pays le plus hautement imposé du monde. Pire, le gouvernement actuel s’attaque à la dette surtout en imposant encore des taxes. Plus on paie d’impôts moins on a d’argent pour lancer la fameuse “croissance”.

Le marché du travail: Tous les commentateurs confirment que le marché du travail en France est trop rigide; il est très difficile de virer des employés dont A) on n’a plus besoin ou B) le travail est insuffisant. Les intentions sont bonnes, mais les résultats néfastes. C’est beaucoup plus flexible dans le Danemark par exemple, ou le chômage est TOUJOURS au-dessous de la France, dans les bonnes périodes comme dans les mauvaises. Et le Danemark – franchement – n’a pas les avantages dont jouit la France. Virer facilement égale embaucher facilement – et le contraire bien sûr. En France, les entreprises font partie des services sociales; c’est idiot, car les résultats sont le contraire de ce que l’on souhaite: créer des emplois et donc de l’argent pour en créer davantage.

Création d’emplois: Les politiciens parlent constamment de “créer des emplois”; c’est ridicule. On vous apprend cela à l’ENA? Oui, le gouvernement peut embaucher des gens, mais cela coûte de l’argent, ne le crée pas – d’où les dettes. Le gouvernement doit créer pas les emplois, mais l’ENVIRONNEMENT apte à faciliter la vie aux entrepreneurs pour en créer.

L’embauche: Il est extrêmement cher d’embaucher quelqu’en France (et comme on a vu, une fois embauché, l’employé est presque impossible à virer.) Les charges sociales sont énormes, alors on fait le maximum possible pour éviter d’embaucher. Résultat: ceux qui ont un boulot sont très efficaces, car les entreprises font le maximum pour améliorer leur productivité plutôt que d’embaucher.

Paperasse: tout ce qui concerne la création d’une entreprise, l’embauche d’un employé et la gestion de la paperasse est très lourd en France. Il faut même des mois et des procédures interminables rien que pour CESSER une activité commerciale.

Et c’est une intervenante de l’ISUGA elle-même qui me l’a dit à propos de sa propre petite entreprise A ELLE SEULE qu’elle voulait arrêter.

Encore un anecdote: on avait à un certain moment à l’ISUGA un technicien audio-visuel, et chaque fois qu’il venait il se plaignait d’avoir trop de travail. Je lui ai demandé pourquoi il n’embauchait pas une deuxième personne, et il s’est mit à rire. “Beaucoup trop cher et compliqué,” a-t-il dit. “Ce n’est pas la peine. Autant vaut continuer comme cela.” C’est DÉSESPÉRANT.

L’euro était introduit sur la base de mensonges et pour des raisons politiques: l’obsession de Bruxelles – soutenu surtout par l’Allemagne et la France – pour créer un “Etats Unis d’Europe”. C’est ridicule et anti-démocrate: aucun citoyen européen n’a voté pour cela et ce projet ne peut pas réussir. Pourtant, les élites le poursuivent, et on voit les résultats partout en Europe. Dans les pays du sud, c’est catastrophique, et cela arrive bientôt en France. Cela pourrit même le soutien à l’UE elle-même – à 22% de popularité en France actuellement. 

L’introduction de l’euro était un crime commis avec notre argent pour des raisons purement politiques.Tous les économistes ont insisté que cela ne pouvait pas réussir sans union politique, ce qui est inimaginable. Vous vous voyez céder les clés de la Trésorerie française à Bruxelles? Et pourtant, vous avez poursuivi cette politique quand-même. Et la Grèce – par exemple – n’a JAMAIS rempli les critères pour entrer dans l’euro. Tout le monde le savait (même le public). Goldman-Sachs a aidé la Grèce à manipuler ses statistiques: des mensonges et un jeu incroyable avec NOTRE argent.

Soyons clairs avec un peu de logique:

1) L’euro est impossible sans union fiscale.
2) L’union fiscale égale union politique.
3) On n’acceptera jamais l’union politique.
4) L’euro est donc impossible.

Et c’est vrai non seulement (et surtout, car il détruit leurs économies) pour les pays du sud, mais aussi pour la France. Il n’y a pas de logique dans ce qui se fait actuellement.  

Le Royaume Uni: La Grande Bretagne est très critiqué pour ne pas être “solidaire” et/ou “Européen”. C’est amusant quand vous considérez que depuis des décennies ce pays verse à Bruxelles autour de SOIXANTE MILLIONS D’EUROS PAR JOUR.  Une partie nous est retournée, mais pour des projets décidés par Bruxelles: il reste une somme de près de 30,000,000 EUROS NETS PAR JOUR que nous transférons à Bruxelles, dont une bonne partie va pour subventionner votre agriculture d’ailleurs. Et ceci n’est pas “solidaire”?

“Les États-Unis d’Europe”:  L’une des choses qui nous irrite le plus, c’est cette obsession des Barroso et al pour créer un “Etats-Unis d’Europe”. PERSONNE n’a voté pour cela, et pourtant d’année en année, l’U.E. s’y approche. Beaucoup soupçonnent que l’euro lui-même ait été lancé pour accélérer le processus. Mais il y a une chose que je ne comprends absolument pas. Si jamais il arrive un EUE, les pays vont devoir abandonner leur souveraineté. Le Royaume Uni ne le fera JAMAIS. Et la France? Je ne peux absolument pas l’imaginer. C’est impossible. La France gouverné de Bruxelles par l’Allemagne??? Déjà il y a quelques jours Mr Hollande s’est plaint des “ordres” venant de Bruxelles concernant les retraites. Mais SI vous n’allez jamais céder votre souveraineté à Bruxelles, pourquoi ne le dites-vous pas clairement pour que Barroso et van Rompuy arrêtent d’en parler tout le temps? Concernant ce sujet, vous devez être d’accord avec les Britanniques, mais vous ne nous soutenez JAMAIS sur ce point.

Résultat? Les Bruxellois croient qu’un jour cela va forcément arriver, et ils continuent donc avec leur politique de “davantage de l’Europe.” Il faut les faire comprendre à Bruxelles que la France n’abandonnera jamais sa souveraineté. Ou c’est votre intention à long terme?? Si oui, est-ce que vous en avez informé le peuple? Il me semble que non, et de toute façon, il ne l’acceptera jamais – et avec raison, car c’est de la folie totale et absolue:

Conclusions:

A) La dette: La France est très endetté, le chômage très élevé et la compétitivité en baisse constante, et ceci quel que soit le gouvernement pendant les derniers vingt ans.

B) L’État français est magnifique, mais insoutenable. Il n’y a pas que moi qui le dise (depuis des années, d’ailleurs). Vous vous rappelez de Pierre Baranger, ancien intervenant à l’Isuga, malheureusement décédé il y a cinq ans. Un jour je l’ai accueilli lors de son arrivée à l’école, mais il était manifestement préoccupé. “J’ai peur pour la France,” m’a-t-il dit. “On va dans le mauvais sens, et les politiciens ne semblent rien comprendre.”

Puis il y a quelques jours, Mr Christian Noyer – pas n’importe qui – a dit la MÊME chose.

“La France doit donner la priorité à la réduction des dépenses publiques pour atteindre ses objectifs de déficits et mener des “actions de grande ampleur” pour ramener ses régimes sociaux à l’équilibre, estime le gouverneur de la Banque de France.”(http://www.capital.fr/bourse/actualites/noyer-invite-la-france-a-se-concentrer-sur-la-reduction-des-depenses-publiques-846456)

IL FAUT RÉDUIRE LA PART DE L’ÉTAT DANS LE PIB. Sinon, la France est catastrophisée. Cela ne peut que résulter dans un avenir peut-être plus proche que vous n’imaginez dans l’arrivée au pouvoir du Front National. Regardez l’histoire; quand les gens n’ont pas d’emploi, quand leur pouvoir d’achat est en baisse constante, quand les vieux politiciens ne changent pas de politique et n’ont pas le courage pour faire le nécessaire, les gens cherchent des solutions radicales. Malheureusement, vous semblez refuser cet analyse. Pourquoi, je ne comprends pas: la politique actuelle de gauche comme de droite ne mène nulle part. Trop de commentateurs et d’économes disent la même chose.

Vous ne vous en sortirez pas comme cela. Vous avez de l’influence dans votre parti. Le pays dépend de gens comme vous pour changer de politique, mais depuis l’élection cela va de pire en pire. Et il faut en finir avec les mensonges. Le Président  a dit avant l’élection qu’il n’acceptait pas “l’austérité”, mais une fois élu il l’a appliquée même plus que Mr Sarkozy. C’est fatal pour la démocratie quand la classe politique commence à mentir.    (Ne parlons pas des comptes suisses secrets ….)

Sans de vraies reformes structurelles pour s’attaquer aux problèmes mentionnés ci-dessus, la situation ne peut que s’aggraver. La France est très menacée, et la classe politique paraît se cacher la tête dans le sable. Vous ne semblez pas apprécier que le pays est dans une crise colossale et très dangeureuse.

Pourtant, je ne vois AUCUNE vraie reforme sur les trois grands problèmes:

  • la taille de l’état

  • le coût et régime de l’embauche

  • la réduction des impôts

Au contraire, vous imposez encore des taxes; c’est presque votre seule politique.  Et j’ai appris hier que pour les petits entrepreneurs encore une nouvelle loi va rendre la gestion des PME même plus rigide et difficile. C’est comme si vous regardez ces gens comme des ennemis et des voleurs au lieu de vos oies dorés. Il n’y a que les entreprises qui créent l’argent et donc les moyens pour investir et créer des emplois. L’état ne PEUT PAS faire cela sans s’endetter encore plus.   

Je ne vous écrirai pas si l’avenir du pays ne m’était pas très cher.

Cordialement                               

PS    Abolissez la Médicine du Travail; cela n’existe pas ailleurs. C’est un symbole du problème: magnifique, mais trop cher et pas nécessaire.

PPS Selon Mr de Castries, le Code du Travail français comprend 3,650 pages. Celui de la Suisse, 70. C’est tout dire …….

Advertisements
 
Leave a comment

Posted by on June 1, 2013 in European Union, France

 

Tags: , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: